plezurigan viziton !

plezurigan viziton !

24.5.18

Sunradioj.


de Victor Hugo :
"Vereco, samkiel suno, ĉion vidigas, sed ne lasas sin rigardi."

2 commentaires:

  1. Je t'adore , ô soleil, toi dont la lumière, pour bénir chaque front et mûrir chaque miel , se divise et demeure entière, tel l'amour maternel ! cité de mémoire...(V H une idole en 1966 dont j'avais dit qu' il était comme Mozart, un touche-à -tout de génie !)

    RépondreSupprimer
  2. je me demande si ce n'est pas :" je t'adore, soleil, ô toi dont la lumière..."

    RépondreSupprimer